Accueil > Poésie > Sonnet 139

Sonnet 139

Las de trouer l’air sans laisser de trace
À la poursuite du salaire de la peur
J’essaie de provoquer le clinamen
(En jouant au PMU ?!?)
Et j’emprunte la Correspondance

Appelle-moi Gustave
Appelle-moi Karaphon
Appelle-moi ceinture noire
Appelle-moi cyclotron

Où es-tu Roche, mon archevêque ?
(On s’en fiche qu’ils ne comprennent rien
Ils ne comprennent rien de toute façon
Ils écoutent Johnny Halliday)

Je préférais tes lettres à cette gueule de blog

Index global


0262ChatEtChat.jpg plinous.org