1004.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Refusé 12 : Page blanche
  2. La première gorgée de Buckler
  3. Les marchands
  4. sonnet 128
  5. sonnet 042
  6. sonnet 003
  7. À lire avant de se soigner
  8. sonnet 046
  9. sonnet 249
  10. Soulagement (WIP)




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Pause ?

Pause ?

plinous, le vendredi 23 septembre 2016.

Stop. Un moment faut s’arrêter
Tu bosses jusqu’à l’ulcère, t’es ulcéré
Et toujours la misère, pas trois sous de côté

Toujours pas vu Los Angeles, Perfidia
Te l’a cruellement rappelé
Et toujours locataire, stop. Faut arrêter

Car, certes, c’est pas Calais, la mer
Ne t’a pas médusé, tu n’apprends pas l’allemand
Pour trimer sur les chaines du peuple
De la voiture, ton grand-père est gaulois

Alors qu’est-ce que tu fais ? Tu parles de je
T’as modifié l’expression narcissique
Comme le Butor, hack de matrice pronominale
Délinquance littéraire, poésie viscérale
Traduction des signaux transportés par le nerf
Vague production insulaire dont le moi
N’est qu’en partie responsable. A compran rin ?
C’est pas grave, la mer... la mer, faut arrêter.

Et c’est vrai, j’ai déjà dit tout ça, mais gare
Pas gaga, pédago : ceci est spiralaire
C’est voulu... quoique, des fois c’est subi
Comme là où il faut que j’explique : le sujet
De compran, c’est le vrai tu, oui toi, compran ?

Comprendre, faut arrêter. Expliquer, arrêter.
Remettre un disque dans la chaine, s’allonger
Écouter une œuvre dans son intégrité
Revoir défiler les saisons mentales, Vivaldi
Comme dans le premier HLM, à Grand-Quevilly
Où l’enfant vit dans l’exception sociologique

Non, je ne développerai pas ce dernier vers
Ce *texte* ne ressortit pas au genre mémoires
[NDLR : remplacer la variable texte par poème]
Et puis surtout, on le sait
Le développement, la croissance, faut arrêter