Accueil > Poésie > Sonnet 241

Sonnet 241

Les camions roulent encore, du reste l’essence est
Moins chère. La grande braderie universelle
Démarre. Échange sextoy rose, très peu servi
Conte un kilo de pâtes, ou à défaut du riz
Et sinon OK, j’accepte pour la nitro

Le salaire de la peur. Comment ça j’en fais trop ?
Il me souvient du BAC, histoire, dissertation
29 a préparé 40, puis champignon
Chauffeur, si t’es champion, appui-e ! appui-e !

N’en disconvenons pas, le bordel est plaisant
C’est à cause des gosses qu’on le dit déprimant
La redondante chute de la grande pute
C’est de l’histoire ancienne aussi ; où est l’archi ?

Le décousu, c’est pour penser le jamais vu

Index global


0619SurferBiarritz.jpg plinous.org