1412PartyPortBarcarès.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Sigmunde Robert et le cas Gustave (ce bâtard trouvé)
  2. De l'oubli des séismes
  3. En trope
  4. Refusé 04 : Télévision
  5. Sonnet 044
  6. Littérature 16è : graine d'humaniste ?
  7. FPS contre RPS
  8. Tiellement allumé !
  9. Out of Naoutte with pride
  10. Aurore de grande marée




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 312

Sonnet 312

plinous, le mardi 24 avril 2012.

Et je contemple enfin la mer
Depuis Carthage, où j’ai pu me filmer
Dans l’incipit de Salammbô

Sans conviction. Ce que je retiendrai
De cette journée, ce sont les calamars farcis
Du grand restaurant de Tunis, la porte jaune

Carthage est bel et bien détruite
Qu’on laisse aux promoteurs les fondations
Des thermes d’Antonin. Qu’on épargne aux touristes
Ces dix pierres sous le cagnard à l’ère de la 3D

La mosquée du Qatar domine l’amphithéâtre
Recollé au ciment mais toujours plus solide
Que la révolution... dixit l’occidental
Par amitié, crainte empathique. Courage les jeunes !