Accueil > Poésie > Désastré

Désastré

Sur le layer noir, vierge, un pixel blanc
C’est un astronaute à la dérive
Détaché du vaisseau-mère
S’abîmant dans le vide intersidéral

Le moindre pixel me tue, point-blank
Qui me ramène à l’abandon, au néant
À l’impossibilité de croire au monde
Qui n’est peut-être qu’un des calques de l’image
Inaccessible à nos consciences et peut-être noyée
Dans un déluge de pics, tel celui dont nous abreuve
L’entropie numérique

Édition, remplir, couleur, rouge
Mes deux humeurs alternent
La saturnienne et la sinaloenne
Comme le froid et le chaud devant la télé
Quand je m’inflige cinq minutes de discours politique
L’hiver des hautes sphères, l’été des pieds nickelés

On est foutus, les jeunes auraient raison
S’il y avait du vrai dans ce théâtre
Tout montre que le vie sur Terre est en danger...
Et l’existence du réel ? Pour moi
C’est la première espèce menacée

- Et sinon, tu voteras Mélenchon ?
- Peut-être

Index global


0340sautElastique.jpg plinous.org