plinous.org



Le random tour
  1. Des compressions
  2. Sonnet 019
  3. Tout ce qui compte
  4. Sonnet 003
  5. Sonnet 296
  6. Sonnet 366
  7. Le printemps bleu (2019)
  8. Mystic River
  9. Lexique philosophico-littéraire
  10. États sauvages




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 302

Sonnet 302

plinous, le vendredi 11 novembre 2011.

Eh quoi, encore les petites misères ?
Un 11 novembre alors que c’est la guerre ?
Pire que 29 zont dit à la télé
Et rien à faire, les émergents, fatalité

Que veux-tu dire quand les gens meurent sous des cartons ?
Est-ce l’heure de fourrer ton self code à tatons
D’infecter la matrice d’un mal insignifiant ?
Le « virus archaïque » : des lignes de feignant

Oui, comme Fillon, j’aime la flagellation
Et mets dans l’énoncé toujours l’énonciation

Car arrête avec la modestie
L’absence de je en poésie
Tant que les consciences ne communiqueront pas
Le monde c’est moi et foin de bla-bla