0837PourvilleJouneau.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Manque de correspondance
  2. Requiem pour Lydia
  3. Sonnet 053
  4. Carte postale de Lyon
  5. Sonnet 212
  6. Sonnet 215
  7. Sonnet 198
  8. Sonnet 354
  9. Sonnet 342
  10. Summer 18




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 123

Sonnet 123

plinous, le vendredi 20 juin 2003.

Mes nuits sont des accouchements de poèmes
Je suis un homme heureux, souvent
Il n’y a plus grand monde qui m’aime
Mais il en reste, et c’est puissant

Le plaisir le plus grand dans la création ?
L’échappée, l’oubli, l’envol...
Et pourquoi pas la destruction ?
C’est dépassé le rock’n’roll

L’écriture viole le je
La lecture viole le tu
On a tué le jeu au café Violle
- C’était le jeu de boules

Un jour je fus inséminé par Roche
Ou par Dieu. Enfin j’écris