Accueil > Poésie > Sonnet 093

Sonnet 093

J’ai moi aussi des tristesses d’arbre mouillé
Des joies d’enfant soleil
Vraiment, la lyre est une merveille
En tout état on peut en jouer

Entoutétaton, comme c’est drôle !
Tâter tous les tétons, je décolle
Mais ça y est, déjà les mots me font chier
C’est la phase down, et pas mieux en anglais

Encore une dépression sur l’atlantide nord !
J’attendrai donc l’anticyclone désastreur
Celui qui va m’extraire de la contemplation cosmique
Pour développer encore mon potentiel comique

Déclamer des sornettes en slip dans le jardin
Et décrocher des rires à la fille du voisin

Index global


20130426_161829.jpg plinous.org