0008.jpg plinous.org



Le random tour
  1. E la Vespa va (et vogue la vie)
  2. Non, rien de rien
  3. Nerval le ténébreux
  4. Seul aux mots
  5. Légende arthurienne (notes connexes)
  6. L’éveil d’une nuit d’été
  7. Sonnet 138
  8. Sonnet 107
  9. Sonnet 171
  10. Porte-couleurs




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 048

Sonnet 048

plinous, le dimanche 1er avril 2001.

Un banc derrière l’église, caché
N’a d’autre fin que de nous transporter
Candidats aux voyages
Infinis

Assis, reste l’ondulation de l’orbe
Deux coteaux-seins et la fente
Une falaise et la ville
Floue

Une barque à moteur traîne son essaim d’oiseaux
Tandis que glisse au loin, pachydermique fantôme blanc,
L’ami Paquebot

On rit du romantisme puis on est là
Le dos au mur avec Braque, Roussel et Porto-Riche
L’inconnu [...]