0466.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 066
  2. Sensual Courbet
  3. sonnet 216
  4. When I first met Apollo...
  5. De l’air misère !
  6. Da Vinci Code
  7. Varna
  8. Refusé 21 : Rentrer dans son slip
  9. Cox missionary
  10. Mrs Dalloway




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Poème téléphérique

Poème téléphérique

plinous, le jeudi 24 décembre 2015.

Nouveau défi dans l’écriture
De classe moyenne
Le texte à visée poétique au solstice d’hiver
-Qui a engendré entre autres l’enfant Jésus
Écrit à 100% sur télésiège au téléphone portable
Ou l’inverse (les conditions sont difficiles)

Pour les noires surtout ça va être raide
Ce qui n’est certes pas très disruptif
- J’emprunte à la novlangue
Le fait est qu’il est là le changement
Climatique, tout le domaine n’est pas ouvert
La neige va être dure

Alors bien sûr c’est immature et insolent
Moins que le départ d’un jeune pour la Syrie
Assurément, le romantisme ressurgit
L’objectif Nike et Iphone X
Quand il est atteignable semble insuffisant
Les objectifs ne dessinent pas d’horizon

Et puis la pose scripturale, peut-être
Mais la voisine de suspension qui évoque la messe
Et plaint déjà ses tripes
Avant le foie malade de l’animal martyr
Les vins et la bûche à cinquante mille calories
Comment dire...

Émettre des mots me fait plaisir
Et le principe de parcimonie est fasciste
Eudémoniste comme le frais Michel
J’émets puisque c’est un bonheur inoffensif
Quant à militer au Front de gauche
J’y pense et puis j’oublie

Le petit écran est pourtant rouge
Mais ce n’est pas la révolution
Juste mon masque qui teinte le monde
Rouges aussi les pistes survolées
La campanule ou l’asphodèle
Ma préférée

La cabine approche, le pré des vaches appert
Malgré la poudre cultivée
Je vais descendre à fond pour la dernière
Profiter de la vie avant le désert
Mais jouer plus collectif aussi (palinodie)
Validation sans relecture à 2400 mètres