0630DoubleTraci.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Marinade de vers villégiaturesques à la sociologie envieuse
  2. Sonnet 030
  3. Sonnet 036
  4. Sonnet 173
  5. Sonnet 269
  6. Sonnet 109
  7. Sonnet 160
  8. Nerval, notes éclatées
  9. Sonnet 052
  10. Du symbole à la métaphore




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Ne vous restreignez pas, rejoignez-nous !

Ne vous restreignez pas, rejoignez-nous !

plinous, le lundi 22 avril 2019.

Généralement restreints
Dans une relativité absolue
Les poètes ne pensent rien
De tout ce qui passe dans l’actu
Ils sont hors contingences
Dans les confins des sphères étiolées
Ils sont au XIXe, dans l’art, pour l’art
Et bien souvent profs de français
Dans un lycée de centre-ville
Femmes de médecins... hors des urgences

Et moi j’écris "tranche de jambon"
Ou encore "loués soient ceux qui s’élèvent
Contre les injustices". Les deux pieds dans la glaise
J’ai l’air un peu con-con, mais je suis très content
Car l’affordance du bouzin se simplifie
Tout poème est révolutionnaire
Mais là c’est clair, hein ? T’as bien compris ?
Pas un seul être qui manque, tous dans la rue !
Pour recréer un fond plus solidaire
Pour redonner du sens, pour exister ensemble

Et oui, je sais que nous pesons dans l’espace-temps
Enfin je sais... Les particules intriquées, pareil
Bref, je sais comme le vieux laid que je ne sais rien
Ce qui ouvre la voie du beau pour les bourgeois
Dieu est mystère, occupons-nous de l’émotion...
Quoi qu’a dit le gosse sous la toile Quechua ?
Rin, A’ xiste pas dans les vers, pas mystérieux
Alors comme l’autre laid : "que l’existence précède !"
S’il y a un truc à faire, ici et maintenant
Pour tous, faisons-le

(Manu, colle un price tag sur ces vers didactiques)