Accueil > Poésie > Sonnet 120

Sonnet 120

C’est le sonnet de la nuit noire
Avec la 33 export de la station service
Tu tapes obscurément pour que néanmoins
Il sorte quelque chose de ce nouveau néant

Au départ un différend sur qui épluchera le kiwi
Ta décision est contestée, même l’alliée te lâche
Alors d’un coup de poing le fruit est éclaté
Tu hurles comme un flic du LAPD
Que la famille voit bien à quel point tu es fou

Ensuite tu démarres la kangoo grise en trombe
Direction Dieppe, la mer, les réverbères orange
Il fait si doux, il y a des couples sur les galets
Des jeunes s’en vont danser dans des caisses à néons

Et toi tu vas rentrer. Le pape est mort.

Index global


20230719HougueSaint-Marcouf.jpg plinous.org