0836ChatLynx.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Ibat obscurus in nocte negotiosa
  2. Sonnet 353
  3. Fabrication désenchantée
  4. Sonnet 112
  5. Tout ce qui compte
  6. Sonnet 229
  7. Défragmentation littéraire
  8. L'athéisme avec esprit
  9. Salut à toi, le moulin
  10. Sonnet 356




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 114

Sonnet 114

plinous, le lundi 1er décembre 2003.

Les hommes de la chaloupe voyaient le sous-marin
Comme un cigare fumant, dérisoire et mutin
Le U-boat incendié n’aura pas eu leur peau
Dans le Samaritain ils pourraient avoir chaud

Le maître du rafiot est un genre d’alchimiste
Peut-être un magicien versé dans la kabbale
Aurait-il immolé à Mars quelques lampistes
Dans l’alambic obscur d’où goutte le mescal ?

Toujours est-il qu’on ne les a pas revus
(Aller s’en servir un, fuir ces lignes qui puent)

Quitter la parenthèse : ils puent du cul les vers !!!
Ce n’est pas avec ça qu’on sera consulaire !
Qu’on suera de la classe en même temps que sa vie...
Disparu l’équipage, les marins, par magie !