0989.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Sonnet 043
  2. Sonnet 109
  3. Le bain à Royan
  4. Sonnet 178
  5. Sonnet 164
  6. Société médiévale
  7. Sonnet 191
  8. États du gars après La vie
  9. Flaubert, biographies (notes)
  10. Triper aux states avec un prof de littérature anglaise reconverti fermier




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 006

Sonnet 006

plinous, le vendredi 30 septembre 1994.

J’ai eu Roche au téléphone (C’est Delpine)
"Je suis en panne m’a-t-il dit (c’est la panne d’écriture) et toi ?"
Je lui ai dit : "Salut toi ça va ? Viens chez moi, j’habite chez une copine..."

Et voilà ! Encore un dérapage !
Oh, moi, la panne, rien à craindre ! C’est le rallye permanent
Ça se bouscule pour gicler du stylo et dérapage tous les dix mots
Combien de millions d’heures de télé ? "Starsky t’es moche nananananana..."
De hits radio ? "Frigo ! Le fric, c’est chic..."
Et le tourisme : "bonjour musée de New-York, bonjour musée de Venise ..."
Plus tout le reste que Ronsard connaissait aussi, les millions d’heures de conversation, de sensations infiniment multiples à chaque instant...

Mais je comprends bien le problème de Roche, il cherche la quintessence, comme Nasier
Las ! Il y a trop de fruits (blets) pour l’alambic, ça rentre plus
Essayez de mettre vingt cargos de pommes dans la machine infernale de la ferme du Vast (vous voyez, le mélange encore, personnel et général), c’est pas possible