0227_4Ljaune.jpg plinous.org



Le random tour
  1. À jamais beau
  2. Sonnet 171
  3. Sonnet 299
  4. Tintin dans le texte
  5. Sonnet 360
  6. Sonnet 092
  7. Sonnet 098
  8. Cendie
  9. Barthes, champion de tennis
  10. Sonnet 180




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Turbulences

Turbulences

plinous, le lundi 3 décembre 2018.

À nouveau dans le ciel pour un nouveau Paris
Un Paris insurrectionnel... La réunion
Elle, c’est toujours la même, objet du temps cyclique
Et surtout du comique de répétition

Mon empreinte carbone ? Je n’en suis pas le maître
Qui m’envoie m’informer sur le télétravail
À huit-cent kilomètres doit avoir ses raisons
Et puis c’est pas non plus la mine de charbon

[Pourquoi je parle par paquets de douze ?
Je me demande aussi
C’est juste à l’écrit notez bien
Oh t’as vu ? C’est Hitchcock qu’est passé !]

La digestion de l’ancien monde est délicate
Le favori en Louis Vuitton gonfle à vue d’œil
Tous aux abris ! Son orgueil va éclater !
Ça va nous faire un pschitt, mais la rue peut brûler

Voilà, on atterrit
Point de ruissellement
La piste semble si étroite, la mer si grande
Attachez vos ceintures, ça va taper un peu