1435Casimir.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Sonnet 249
  2. Sonnet 100
  3. De l'oubli des séismes
  4. Intuitivement vôtre
  5. Flaubert, c'est le pied
  6. Sonnet 222
  7. Littell's Company
  8. Sonnet 134
  9. Mimosas II
  10. Brève spéculation




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 269

Sonnet 269

plinous, le samedi 22 mai 2010.

Le chevalier Bayer finissait de combattre
Les dernières abeilles, sans peur et sans reproches
Que diraient les fantoches ? Priant pour la croissance
Ceux-là ne pouvaient guère qu’exaucer la croisade

Et les foules ? Elles se rendaient dans les multiplexes
Pour manger du pop-corn et voir des hommes de fer
Terrasser des golgoths en balançant des vannes
Mentionnant le sponsor, patron du chevalier

Et puis partout la pensée d’apathie ; télé
Radio, journaux, réseaux… La fatalité mec
Fonctionnaires : trop payés, les riches : ont bien bossé
Le partage ? Ben voyons ! T’es communiste ou quoi ?

Le goulag, c’est vrai. Allumons le barbecue

Pour le rosé, il faudra bien polliniser