plinous.org



Le random tour
  1. Dial de Geste
  2. Sonnet 163
  3. Refusé 01 : Complaisance
  4. Refusé 09 : \Root
  5. Sonnet 025
  6. 5. Le contrat
  7. Amors de Marie
  8. Sonnet 054
  9. Qui a tué Roger Ackroyd ?
  10. Le pays où on voudrait arriver




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 265

Sonnet 265

plinous, le lundi 12 avril 2010.

Un choc sourd, sous la quille, nous réveilla. Terreur
Le bateau s’était immobilisé. Comment ?
Nous étions au milieu de l’Atlantique nord
Container ? Cétacé ? Sous-marin ? Go ! Debout !

Je montais sur le pont alors que Jean cherchait
Sa tenue de plongée, mais dès que j’allumai
La torche sur la proue et vis la masse grise
Je sus qu’il était vain de craindre l’avarie

Nous avions percuté, comme un vaisseau géant
Une côte émergée de quelques centimètres
Toutefois assez dense pour nous arrêter

Au rai du projecteur que Jean avait monté
Nous vîmes un agrégat géant de sacs, bouchons
Et tous trucs flottants : un continent de plastique