Accueil > Poésie > Skeler

Skeler

Crépuscule, été chaud ; les caisses tunées s’engagent
Sur le périphérique. Phonk, drifts, hypnose, néons
Des boucles sous la lune, à fond dans le mirage
La pensée immobile, le défilé des ponts

Mélancolie à grande vitesse, Toulouse, L.A.
Sur un son de Memphis, des rushes en VHS
Tokyo la nuit, années 90, passion
De gène Y, intemporelle ; bolides, glisse

Le sexe en potentiel sur le siège passager
La place de l’amour, la rose tatouée
Avec la faux comme une épine, gants de cuir

C’est un faste de Steve, une fureur de doyen
Étoiles inaccessibles sous un tunnel de LED
Infrabasses, lo-fi sous speed ; démonté dans les tours

Index global


20240317MédailleFinisher.jpg plinous.org