Accueil > Poésie > Boire en été

Boire en été

L’essentiel a été dit
L’univers est infini
Le décorum est incroyable
Le bite-en-l’air est impayable
Bite-en-l’air, tu sais, le lascar de Lascaux

Soit, je ne vais pas m’en tirer comme ça
Mais je ne suis pas pour autant "ton coco"
Alors des mots, Ok, mais pour dire quoi ?
À la télé des mecs réparent des bagnoles
C’était ça ou les incas qui comptent les stocks
En nouant des cordes liées en colliers

Je rêve, encore, Mustang ou Corvette Stingray
Boomer en SUV, la planète est sauvée !
- À l’antiphrase aussi convient l’alexandrin
Quel décousu ? Du plus haut sens, de l’os à moelle !
Bien malaxer les mots tombés dans le pétrin
Blogueuse bas-bleu babos merci de rappeler
Qu’il faut savoir trouver Babel dans "babiller"

Brevis esse laboro : baba, chatte à poils

Index global


1297SunderboysAffiche.jpg plinous.org