0359.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Clean
  2. sonnet 137
  3. sonnet 361
  4. L’Africain
  5. Plastiscines : pas du toc
  6. sonnet 303
  7. sonnet 093
  8. sonnet 172
  9. PLT\install.exe
  10. sonnet 204




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Les non-sonnets d’avant > Retour au noir

Retour au noir

plinous, le lundi 1er novembre 2004.

Ma vie fait des éclairs dans le ciel
J’essaie de déchiffrer le script
Mais le vin bon marché passe à la ligne
Trop vite

C’est entre chien et loup que j’ai fondu la gomme
Parti en trombe juste pour ne pas sombrer
Echapper aux pastis, et tout ce sexe !
Du périmètre bouge de la ville
Babylone

Elle était si sereine, tombant à genoux
Descendant vers le diable, démon rouge qui l’attend
C’est sûr, elle connaît son enfer !
Qui me rend dingue à m’écarteler
Jusqu’à ce que je sois sec
De toute ambition

J’ai roulé toute la nuit et je conduis encore
J’avais fui vers les campagnes sombres
Selon un scénario déjà bien fatigué
Je baigne dans le néon
Babylone

Elle avait les yeux les plus tristes
D’américaines cuisses
Elle m’a dit de venir
Mais j’étais déjà là

Absolument ! Ce n’est pas le canal direct
Laisser l’Autre en la place
Se vautrer dans la crasse
Cela vaut bien des kilomètres

C’était une machine rapide
Les murs tremblaient
Le lit couinait
La tête me tapait

Je cherchais le secours au loin, désert
En vain
S’il reste un peu d’amour j’en prendrai au dessert
La ville

Les murs tremblent
Peut-être aussi la terre

Dans les forêts il n’y a plus d’ermitages
C’est dommage
Alors retour au même
Babylone

Le verre sombre de mon rouge regarde les enseignes
Lumineuses

Ce bang-bang infernal !
Il me faut la calmer pour jouer un autre round
Je regagne le ring
Prêt pour un autre swing
Les murs tremblent
Peut-être aussi la terre

J’ai quitté un monde où ma réputation s’étale
en morceaux
Mes frasques secrètes étaient connues de tous
La vinasse me tient chaud ou l’urine
Là !
C’est sûr celle-là il me la faut

Ce n’est certes pas Mona Lisa
Elle ne se prend pas pour une star
Mais elle va t’envoyer au ciel
Et te faire exploser sur Mars !

Que veulent ces deux voyous blancs ?
On dirait presque des flics
C’est vrai, je suis du côté sombre de la loi
Mais j’ai tout ce qu’une femme a besoin de savoir

Laisse-moi mettre mon amour dans toi chérie
Laisse-moi te découper en tranches avec mon couteau
Laisse-moi te le donner en entier
Tiens, bois un coup sur moi !

Ils me disent que tu es une putain de disgraciée
Est-ce moi qui ai éteint le moteur ?
Ils me disent ce qu’ils pensent et ça pue
Et j’en ai vraiment rien à secouer
« T’es juste jeune et tu vas mourir »

Merde !
Je suis plus en état de faire des prisonniers
Et toi ?
Ouais...T’es pas le genre à le donner pour rien

Tu vas me secouer toute la nuit hein ?

Aarrrgh
Que font mes tripes sur le volant ?
Pourquoi ce noir ?
Et la radio qui crie ?
C’est déjà ? Y a maldonne !?
« given
« Given a dog
« Given a dog a bone »

Given a dog a bone
______________________________________