Accueil > Poésie > Sonnet 153

Sonnet 153

Avant toute chose je voudrais collaborer
À l’entreprise vitale, donner
Du plaisir
(Avec des moyens de plus en plus modestes)
En tous les cas je ne veux pas écrire
Comme on résout des problèmes de mots croisés

Pour l’heure je tue des mouches avec une tapette rose
Mais je donne également une tasse de lait au petit chat
Notez-le bien

Dieu, elle est beaucoup trop haute la sphère étoilée !
Et comment s’extraire du je avec un corps ?

Il faudrait commencer par peindre la mer, c’est ça ?
Même les voitures dans les bouchons, l’hors, hein ?
Quand même, t’es pas bavard

Index global


0873CastleLovers.jpg plinous.org