0561PanierEpingles.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Sonnet 030
  2. La mort de Nate
  3. Refusé 13 : Sous les cocos
  4. Littérature 16è : graine d'humaniste ?
  5. Sonnet 069
  6. Sonnet 266
  7. Sonnet 079
  8. Sonnet 221
  9. De l'académisme et des émotions
  10. Retour au noir




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 088

Sonnet 088

plinous, le samedi 1er juin 2002.

La dictature des mots qui seraient lus plus tard
Le bannissement du je, l’abandon de la rime
L’universel abscons, ou la connerie abstraite
Non, non, désolé

Moi c’est la vitre ouverte sur la médiocrité
Bacqueville-en-Caux
La radio rap avec ses sopranos
Le string de la minette sur la mob
Avant les femmes portaient des robes
Absolument n’importe quoi

Cela est une manière de défoulement
Genre jogging impérial ou aboiement
Se battre dans un bar, brandir son vit

J’adore jouer le branleur qui écrit vite