0430RefletsCulLoup.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Nerval, commandeur du rêve
  2. Sonnet 224
  3. Littérature 16è : graine d'humaniste ?
  4. Connais-tu Saint-Simon (le mémorialiste) ?
  5. Sonnet 102
  6. Été pouic et goin
  7. MISRH, atentas
  8. Kaputt mundi
  9. Sonnet 035
  10. Je suis bien là




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 047

Sonnet 047

plinous, le jeudi 1er mars 2001.

Orage
Nouvelle maison
Vue sur le château
Chiottes sans aération

Oh non ! Ça je le retire, il y en a marre
Marre du vulgaire, nique la police et les rappeurs
Un lac, un être qui manque...
Couchées les vagues ! Fini le barouf !
Garde-t-on l’orage ?
Oh, je ne sais plus

Si tout le monde avait la distance !
Et si chacun cultivait son jardin
Il n’y aurait rien à taire
Mais ils tondent leur pelouse en short de foot