Accueil > Poésie > Veille à Bonané

Veille à Bonané

Toujours hypnotisé par les tatoueurs
Les forgerons, les mécanos
Je m’extrais nonobstant de la télévision
Pour écrire quelques vers comme un lâcher de gaz
Un vent de Dionysos

Je reprendrai ensuite la chaîne éditoriale
Pour créer des activités interactives
Sans intérêt
Neelix au casque pour éviter le pet
Let’s just leave, Writings

Aujourd’hui c’est le 31/12
Mais pourquoi s’habiller ?
Ça fait déjà dix jours que le solstice est passé
Sirènes, mortiers, que fêtent ces cons ?
Je ne boirai même pas (bientôt le marathon)

Index global


0979FreaksMetro.jpg plinous.org