0380.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Absurde soleil
  2. sonnet 045
  3. Essai transformé
  4. sonnet 267
  5. De l’air misère !
  6. Sotos, mauvais Djian
  7. sonnet 341
  8. La fine amor qui finit mal
  9. Percolation
  10. sonnet 301




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Littérature > Commencement (ou début d’érection)

Commencement (ou début d’érection)

plinous, le mardi 9 octobre 2012.

Chez Ombres blanches, j’ai tout de suite repéré le titre : Les Débutantes. Ça devait sans doute me rappeler un film. La 4ème de couv m’indiquait que Elle avait beaucoup aimé, mais le New York Times aussi, un peu plus convaincant. Bon, je note le titre anglais et je commande.

50 pages plus loin, un doute m’étreint. Que suis-je en train de lire ? Je n’ai pas lu la 4C anglaise, du coup je m’y plonge, d’autant que l’auteure arbore un joli sourire de première communiante peu rassurant. Je lis : "Manages to find that sweet spot between Serious Literature and chick lit". Waouh ! Consternation ! Là où j’en suis, le "sweet spot" en question n’est pas gräfenbergien, je patauge dans le rose bonbon, je me maquille et je me soucie du top que je vais porter ce soir. Dur.

J’ai insisté. J’ai bien fait.

She remembered his penis, the exact width of it, and the long blue vein that rose above the pink flesh when she stroked it with her tongue.

On est dans une littérature féminine, clairement. Mais pas inintéressante (...), et point trop pinky finalement. Féministe, mais pas tendance salafiste, vivant, punchy marrant, ce roman-là va faire un tabac à Hollywood. D’autant qu’on peut déjà attendre une suite... Bref, un bon moment (pour quand on a besoin d’un truc qui ne demande pas trop d’effort).

Commencement /J . Courtney Sullivan. - Vintage Books.