Accueil > Poésie > Retour vengeur

Retour vengeur

Je repars à nouveau de chez moi
C’est le Val-de-Saire
Je ne sais toujours pas pourquoi
Pour travailler, voilà. Le trip du serf

Il est inexcusable de passer
À côté de sa vie
Tous les mobiles sont insensés
Gagner de l’argent a fortiori

Bien-sûr, c’est l’éternel blues de fin de vacances
Enfin du temps où le mot avait un sens
Où la chose ne ressemblait pas
Aux pattes avant d’un T-rex

Où ne sévissait pas le chemsex
Muant en intérimaires les braves soldats

Index global


0922Armee.jpg plinous.org