Accueil > Poésie > Sonnet 044

Sonnet 044

Que c’est dur de tenir la cadence !
Quatorze lignes par jour !
À sniffer encore, mais il faut les écrire !

Quatorze ligne à mettons
Cinq minutes la ligne
Ça nous fait soixante-dix minutes
Une heure dix à trouver chaque jour !!!

Petits déj, pot, jeux, courses, manger, sieste, lecture, râteau
Pelle, seau, planche, bains, apéro, manger, amour, dormir
Je suis peut-être un manche mais je ne trouve pas le temps
De rien écrire

Et la muse ? Elle a pris le large
Les muses n’aiment pas les poètes de ménage
Les muses vivent au ciel comme les riches à Jonville

Index global


0162FiacTuilleries.jpg plinous.org