0922Armee.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Flaubert, c'est le pied
  2. Aurélia ou l'autoportrait en délire
  3. Les confessions : Jean-Jacques se la raconte
  4. Sonnet 366
  5. Sonnet 205
  6. Sonnet 116
  7. Cendie
  8. Sonnet 310
  9. Sonnet 175
  10. Cox missionary




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 033

Sonnet 033

plinous, le dimanche 12 novembre 1995.

Je suis un virus archaïque
Niché quelque part dans la mémoire cache
Je contamine le réseau de mon expression libre

Le suprême Nique ta mère a choisi l’offensive à terrain découvert...
Désormais le vrai monde n’est-il pas souterrain ?
C’est vrai que ça m’arrangerait bien
Hideuse souris chauve qui craint le moindre rai

Toutefois, je ne suis pas branché
Je pénètre humainement, aucune bombe, aucun clou
De l’encre sur une feuille, quelquefois même une tache
Pas de plastic sous l’enveloppe

La virulence est dans l’idée
Exhiber le vieux verbe c’est montrer un bébé
Aveugler le système, sème !