0628.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Steam building
  2. Dies irae
  3. sonnet 198
  4. sonnet 350
  5. sonnet 167
  6. sonnet 042
  7. sonnet 121
  8. Avertissement
  9. L’ivresse (modérée) des falaises
  10. Melounss c’est melon




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Cornichon Pline !

Cornichon Pline !

plinous, le dimanche 28 octobre 2018.

- Hon, plinous, vas-y, donne des mots, vas-y, hon, hon
- Soit

Me voilà donc encore hissé sur le ring
À combattre des mots pour un round d’air boxing
Ventiler, beaucoup, à défaut de percuter
Tout ça pour maintenir la flammèche allumée

À cet effet, le string de la bru sur l’étente
Serait certainement d’une efficacité
Plus convaincante, mais cochon qui s’en dédit, mots
Promis, mots dus, motus, carnet, bouche cousue

Têtu le fait, nonobstant : rien à déclarer
Pas de migrants dans le coffre, pas de plan d’usine
De glyphosate à détruire, pas de tracts moisis
Pour le grand soir dissipé dans la nuit. Passez

Les aventures de ma bite ? (Toujours marrant)
J’explore la même grotte depuis trente ans...
Et puis à cinquante ans, tu sais, y a pas que la vue
Qui baisse, je dis "maîtresse", je suis déjà fourbu

Ou inviter autrui à ouvrir ses chacras ?
Émettre des ondes positives ? La rondelle
Ouverte aux doigts de fées, j’émets des positrons...
Je crains de ne pouvoir aller bien au-delà

Mais oui la mer m’émeut ! Les oiseaux, le soleil
La pluie, l’automne, les amoureux qui se bécotent
Le bousier qui en chie comme Sisyphe, la vie !
Je laisse tout ce champ aux auto-édités

Pas grand-chose au final, alors en pauvre vieux
Je balaie au grenier, machine quelques grains
Et enfourne une pâte qui pourra rouler
Pour faire les délices d’un animal rusé

De la corniche des deux golfes, Bodighera