0630DoubleTraci.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Ibat obscurus in nocte negotiosa
  2. Infime et cyclique épopée
  3. Sonnet 053
  4. Coucou !
  5. Sonnet au gilet jaune
  6. Platon (de fromage)
  7. Sonnet 199
  8. Dystance
  9. Sonnet 211
  10. Solatium Doloris




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 285

Sonnet 285

plinous, le vendredi 4 février 2011.

Avec ce petit thon dynamique et malin
La chose fut pensée, et vécue, dans l’instant
Comme une bonne séance de baise, han, han

Pourtant ces ébats courts produisirent le grain
Qui s’épanouit en nénuphar mélancolique
Sous mon sein, avec début de panique

C’est-à-dire cher ami, que comme l’autre tordu
Je pourrais bien mourir pour un cheval battu
Qui veut aller loin ménage sa nature
Et en val inconnu jamais ne s’aventure

Car du vit à la tête, on ne mesure qu’un mètre
Et en ouvrant les lèvres souvent on se pénètre

On se fore le for tout en se croyant fort
Tel croyait taper dans le tas... T’as vu l’état ?