0954.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 113
  2. Refusé 10 : La solution
  3. sonnet 168
  4. sonnet 079
  5. Les profs de lettres ne sont pas une bonne idée
  6. Aurélia ou l’autoportrait en délire
  7. sonnet 091
  8. Pas trop choir
  9. sonnet 148
  10. J’ai laissé tomber Alice




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Speechless

Speechless

plinous, le samedi 13 juin 2015.

Le mal progresse, j’ai dû renoncer aujourd’hui
À dire devant les gens, quelques mots, trois conneries
Si cela continue je vais perdre mon job
Le pauvre !

D’où retour au carnet pour quelques runes
La rime est plus facile, c’est juste pour la thune...
Accumuler comme Arman, accumuler
Du Char dans le béton et y a bon libanais !
Chui con aussi, j’ai beaucoup trop de respect

- Voilà monsieur, vous souffrez d’escapisme
- C’est rapport au clavier ? J’ai repris le stylo
- Non, c’est une forme créative d’égocentrisme
- Évolutive ?
- Il n’y a guère d’inertie dans le bio

S’agissait de dire "beau travail !" et "belle retraite !"
Dans l’ordre, soit, mais quand même !
Plus de voix, plus de souffle et le cœur qui s’emballe
Je cours 20 km sans ressentir queue dalle !
Ce sont tous ces regards
C’est l’au-delà du mur

Handicapé social, je ne perds mon sang froid
Et rit toujours comme la vache
Je n’en veux pas aux autres d’être taré
Juste un avis aux psychologues, aux pharmaciens :
Je possède une hache en acier valérien

Résister comme papy, envers et contre tout
Car vivre c’est aimer, aimer qui sauve tout
Mais pour l’heure je me pose
Sur un parking d’hypermarché
L’huile de la salade en boîte
Macule mon carnet