0837PourvilleJouneau.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Sonnet 018
  2. Un rivage, un été
  3. Sonnet 193
  4. Sonnet 343
  5. Deux mots sur Troie
  6. Gnocchi, c'est l'automne
  7. As-tu bien lu L’Assommoir ?
  8. Sonnet 168
  9. Sonnet 288
  10. Journal de guerre




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 028

Sonnet 028

plinous, le mardi 15 juillet 1997.

La Diane est un des privilèges de la paternité
Tous les jours à heure fixe, tôt
Quelle que soit la lourdeur de la barre appliquée sur le front
Actionner le radar, couche, biberon, rot
Bain
Amour
Vivre ensuite des moments jadis perdus
Un soleil jeune et des pépiements d’oiseaux espiègles
Un stylo vert et un bloc-notes
« Oui, absolument, gazi-bouou, gueu-reu... »
La terrasse hier soir agora débridée, si intime au matin
Le matin
Le matin est bon
Découverte juillet 97