Accueil > Poésie > Sonnet 213

Sonnet 213

Il n’y a personne d’autre ici
Tu es tout seul en plinousie

Iconoclaste à consoler ?
(En vers la casse est limitée)
Un médecin en estafette !
Il n’est de saint qui n’ait sa fête

Je sais, le sens encore échappe
La péninsule après le cap...
Les détracteurs sont tous hors champ
Un pollueur ? Un accident

Tes mètres vierges embuent l’Acer
Le e muet te considère
Il est surpris de tes problèmes
Le sans abri, qui c’est qui l’aime ?

Index global


0089TableauPourville.jpg plinous.org