Accueil > Poésie > Salvation

Salvation

Il est temps de sortir de cette non histoire, d’envoyer les FS exfiltrer l’ahuri, prisonnier inconscient d’un réel augmenté, créé au fil du temps sur la base trompeuse des fameux "signaux faibles", qui n’émanent pas de l’objet convoité mais procèdent à 100% de ta caboche. Telle est la force des projections de ses désirs sur la réalité.

Cet amour doit entamer un processus de mort, comme Abbott l’heptapode, choqué par la panique des humains trop fragiles. Cet amour n’est pas viable. Il serait rejeté par le corps social. STOP ! Ne redessine pas des chimères au conditionnel. Il ne s’agit pas de se cogner à deux une quelconque adversité. Cet amour n’est pas viable car il n’est pas partagé, point.

Alors prends de la hauteur, élève-toi, accepte l’extraction, abandonne ta ravisseuse. Tu la vois tous les jours ? OK, tu la verras en tout petit. Ne cherche pas à relativiser avec le malheur des autres : la copine trépanée, les bombes sur la prison à ciel ouvert... Quand tu es infecté, tu dois te sauver, nonobstant le chaos contextuel. Renaître à soi, débarrassé d’autrui, c’est triste. Un peu ; tu aimes encore la vie ? Bien c’est juste le prix.

Index global


0011.jpg plinous.org