Accueil > Poésie > La mule à la Demoiselle

La mule à la Demoiselle

Un kéké de l’espace au final, un de plus
Voulant jouer les pirates auprès de Sylvidra
Impétrant romantique aux abords de Vénus
Tu n’es qu’un postulant défonçant seul ses draps

Filles du feu rêvées en boucles récursives
Femmes du quotidien, amours adolescentes
Timides élégantes, démoniaques lascives
Je ne sais qu’Eurydices méritant la descente

Or, "progressant" vers l’âge où Priape s’endort
Où le gamin joufflu darde ses flèches ailleurs
Je pensais m’affranchir des obsessions cycliques

Par degrés pouvoir dire : "je ne suis pas déchu"
Mais s’enfoncent en un point les cercles concentriques
Je pars en spaghetti, sous la rose distendu

Index global


0162FiacTuilleries.jpg plinous.org