Accueil > Poésie > Sonnet 040

Sonnet 040

C’est en l’église de Chalvignac
Au profond de l’Auvergne
Que reçut le baptême
Léopoldine Africa

Là, au milieu des parents, je jouais le parrain
Nous dîmes « amen » souvent
Monsieur le curé devint serein
La paix de l’enfant rayonnant

Car il était tendu au début le brave homme
Dans l’histoire de Jonas il y avait le « Shéol »
Lui préférait « la Mort » (rire)

Et puis Pasolini, l’Humanisme
Dans lequel les parents inscrivaient Africa
Est-ce bien catholique ? On ne sait pas, ON NE SAIT PAS

Index global


20210927_01_Pont Saint-Pierre nuit.jpg plinous.org