Accueil > Poésie > 110

110

Et tu es là, légume, juste quelques décharges
En provenance du bide, hagard sous la vigne
Dans la nuit consolante après le soleil fou
Elle a pris possession de toi. Non, pas la nuit

Quand tu vis l’autre dans ta tête, il est trop tard
Le taf, le bavardage, le sport, l’agitation
Rien n’y fera. Tu es l’insecte dans la toile
S’il est un salut, il ne viendra pas de toi

Donc tu te pèses - il faut bien agir nonobstant
La prise de masse est compromise, malgré tout
Le beurre de cacahouète et les noix de cajou

Questionner le moteur : "collèguite" "antiviraux"
0 résultat (pertinent) ; alors que faire ?!?
La rocade, à fond ! (C’est 110 sur le scooter)

Index global


0873CastleLovers.jpg plinous.org