Accueil > Poésie > Sonnet 203

Sonnet 203

Au Café populaire, j’écris
Comme l’écrivain de Plus belle la vie
Ah ! Plus belle la vie !
On est loin du rivage des Syrtes
Mais ça existe aussi

Il me semblait qu’on avait dit
Plus de je et plus de temporel
Qu’est-ce qu’on dit comme conneries !
Au sein du branle universel

Murat, entre autres, dans le journal Le Monde
Posant à l’Henri Beyle-Flaubert
"Je ne suis pas démocrate, je suis happy few"
Et de réclamer des barrières contre les voyous
Car il est dans le présent, il refait sa clôture

Index global


1434EdAtkinsFondationLV.jpg plinous.org