Accueil > Poésie > Naufragé

Naufragé

Dans ma voiture d’artiste, C3 Picasso - importée d’Espagne comme il se doit, on me parle de Bruce Willis et des élections. La réduction des dialogues, le rétrécissement du choix. Une fois le bordel installé, la raison semble en baver pour se faire entendre. Les mots s’en vont ; il faut choisir entre le national et le libéral, la guerre aux autres ou la guerre aux pauvres.

Voilà la salle, je vais pouvoir développer (de la force). Dans la sérénité, car rien n’est reposant comme une salle de sport au mois de Ramadan (j’habite en Maghrébie, province de France). Oui, sans doute, mes propos peuvent porter à confusion. Je vieillis moi aussi. J’écris ce qui vient, rien n’est choisi.

Index global


0262ChatEtChat.jpg plinous.org