1447ChatVoisin.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Sonnet 111
  2. Sonnet 344
  3. Refusé 15 : Le matin
  4. Putain de bouquin !
  5. PLT\install.exe
  6. Sonnet 365
  7. Le pays où on voudrait arriver
  8. Apostille au rapport
  9. Sonnet 001
  10. Vol plané




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Vœux tendres dans l’obscurité

Vœux tendres dans l’obscurité

plinous, le samedi 2 janvier 2021.

2021, jour 2
D’amour mourir vos yeux me font, Jourdain
(Ceci pour prévenir : l’éclaircissement des écrits ne fait pas partie des résolutions du nouvel an)

L’année vilaine nous a quittés
Pour fêter ça, à Rennes, on a raver
À la télé bolloréenne c’est la folle ire
Des jeunes qui dansent ! Il faut sévir !

"Défense irresponsable" dirait un hippocrate
Un de ces chefs de service qui manquent de taf
En plein Covid, hantant les plateaux télé
Je suis poète, la blouse, bloqué à dix-sept ans

"Tuez ces punks à chiens" lit-on aussi sur le réseau
Ah l’année commence fort ! C’est au pas cadencé
Qu’on s’en va cheminer, avec les marcheurs blancs
Sillages sur l’amer en post-confinement

Mais trêve de spleen ! On va se battre, rien n’est plié
C’est trop vil d’abdiquer dans le blues de janvier
- T’avais pas choisi "veule" ?
- Oui mais la prosodie...
- Oh putain ! Tu n’es pas retombé dans le schwa ?
- ...

Un temps sur pause pour contempler l’éternité
À nouveau, l’énonciation montée sur ressorts
A surgi, moi-je jack-in-the-box, dans le verbe
Car hors de la conscience, pas de réalité ?

À être dans les questions, demandons-nous si
Un patchwork de lines plus ou moins punchy
Peut valoir pour poème, peut tenir lieu de vie
Est-ce que ce blob anthume ne sert pas le néant ?

Non, inoffensif, tel ces jeunes qui s’extasient
Je ne nie pas la tentation de la cabine
Parfois, mais je n’ai pas de manifeste à pondre
Et puis le Montana c’est beau, mais c’est très froid

De la chaleur humaine, de l’empathie - rêvons !
Pour éviter le crash aux bout des années folles
Désolé pour le chinois (où manger se dit chī)
2021, jour 3