Accueil > Poésie > L’été 2017

L’été 2017

La météo était maussade, qu’importe !
Libre avec Comte-Sponville à la Hougue
Libre avec le tennis, la planche et la nage
Avec tous les plaisirs, jusqu’à l’excès
Les chichis chocolat

Sur le réseau, des noirs ont débarqué
Sur une plage, vite fait, en Espagne
S’en soucient les électeurs du banquier
Les autres ont droit de se régénérer
Bien sûr, je est un autre

Des nuages faisaient écran aux larmes
De saint Laurent, la rave programmée
À Guam inquiétait, mais le Club Cheval
En DJ set, achevait en beauté
L’été 2017

Index global


californie 2020_04_Castle Hearst (11).jpg plinous.org