Accueil > Poésie > Incertain désengagement

Incertain désengagement

Je plongeai dans le Dernier bain de Flaubert
Et me cognai au fond de la littérature
Je remontai groggy mais fixé sur ce point :
Définitivement pas un homme de lettres
Je ne suis (style Yoda qui en vaut bien un autre)

Certes le petit café que tu prends au matin
Sous un ciel outremer annonçant la chaleur
En face du chœur de Saint-Sernin, ce café
Et tout son contexte de quiétude, t’inspire
Alors tu sors le carnet et tu écris la chose

Et les mots pour narrer la chose, tu les choisis
Mais ce process de sélection ne t’excite pas
Juste dire le calme et le souffle de l’air
Léger, sous les orteils, qui serait presque frais
Si l’asphalte ne recrachait encore du chaud d’hier

Et la forme aussi tu t’en fous, tu ne comptes plus
Comme les clés que tu n’utilises guère, il y a du 12
Mais aussi du 13, du 11, du 14 et du 10...
Tout ça en paquets de cinq - des fois c’est quatre ou six...
Et le matin au fait ? Un chef d’œuvre inconnu

Index global


0979FreaksMetro.jpg plinous.org