1412PartyPortBarcarès.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Sonnet 052
  2. Refusé 11 : Les étoiles
  3. Twist again, monsieur l’ours !
  4. Le sang qui court est rouge
  5. Sonnet 084
  6. Sonnet 356
  7. Salut à toi, le moulin
  8. Les trois âges de Tintin
  9. Sonnet 146
  10. Sigmunde Robert et le cas Gustave (ce bâtard trouvé)




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 104

Sonnet 104

plinous, le dimanche 30 juin 2002.

Et si comme Bingirl j’écrivais un roman ?
Si je polluais des pages avec emportement ?
Si je tonitruais "Eh vos gueules la marmaille !
L’aspirateur, chérie ? Mais enfin je travaille !" ?

Non, je ne crois pas, je crois qu’il vaut mieux vivre
L’adulation des cakes, "j’aime beaucoup ce que vous faites"
J’y renonce, en vrai rebelle voire en poète
Et d’ailleurs avec "vivre" qu’a-t-on ? Caton : ivre
Pourquoi faudrait-il absolument détruire Carthage ?

J’ai épousé le genre qui meurt, comme c’est dommage !
Surtout alors que l’eau va recouvrir la Terre
Le roman, le sonnet, ce n’est jamais que braire

Alors autant faire court et plus original
Revenir à l’orient, au verbe minimal