1560SanFranciscoGoldenGate.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Sigmunde Robert et le cas Gustave (ce bâtard trouvé)
  2. Los Caballeros (duo de sang chaud)
  3. Underneath it all
  4. Sonnet 161
  5. Sonnet 016
  6. 8. Vers un verdict (1)
  7. Sonnet 229
  8. Apostille au rapport
  9. Les Mimosas
  10. Sonnet 063




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 104

Sonnet 104

plinous, le dimanche 30 juin 2002.

Et si comme Bingirl j’écrivais un roman ?
Si je polluais des pages avec emportement ?
Si je tonitruais "Eh vos gueules la marmaille !
L’aspirateur, chérie ? Mais enfin je travaille !" ?

Non, je ne crois pas, je crois qu’il vaut mieux vivre
L’adulation des cakes, "j’aime beaucoup ce que vous faites"
J’y renonce, en vrai rebelle voire en poète
Et d’ailleurs avec "vivre" qu’a-t-on ? Caton : ivre
Pourquoi faudrait-il absolument détruire Carthage ?

J’ai épousé le genre qui meurt, comme c’est dommage !
Surtout alors que l’eau va recouvrir la Terre
Le roman, le sonnet, ce n’est jamais que braire

Alors autant faire court et plus original
Revenir à l’orient, au verbe minimal