Accueil > Poésie > Sonnet 124

Sonnet 124

Lumière du matin sur cabine de camion
Dis « camion » : pouet ! pouet !
Une petite brise agite le carillon
Qui fait le mélange veut faire la bête

Sur la table un poivron, un tire-bouchon décapsuleur
- Pour le camion, c’est celui du voisin
Un grille-pain métallique, une éponge, un vapocuiseur…
Décrire le monde ne mène à rien

Dans les cellules eucaryotes il y a du monde
Entre autres des mitochondries
Un grand noir avec une voie lactée Mme Raymonde !
Vous savez quoi ? Le temps varie !

L’impersonnalité serait féconde…
Au moins je sait ce qu’il dit

Index global


californie 2020_04_Castle Hearst (11).jpg plinous.org