Accueil > Poésie > Le chemin se fait en marchant

Le chemin se fait en marchant

(Dans la pampa)

Déposé le cadet, parking de la cité
U. 9m². Le bonheur apparemment
Je suis heureux pour lui qui dit "indépendant !"
C’est juste que voilà, c’est venu un peu vite

J’ai pourtant roulé à l’ordinaire, pas d’excès
Un peu d’alcool, quatorze lignes à l’occasion
Mais pour le reste tout pareil français moyen
Vendredi soir pizza Picard. À noter : rien

Ainsi, les vies qui ne laisseront pas d’empreinte
Défilent-elles comme celles des météores
Qui se prennent pour des stars. Les parents qui dévissent
Les fils qui s’affranchissent : pour les médiocres aussi

Oh là ! Je dis Horace, la dorure à la feuille...
Soit, je n’insiste pas, puis je l’ai déjà faite
Inutile de nier le blues du miroir d’encre
Saluons cette autre vie de couple qui commence

Index global


20130426_161829.jpg plinous.org