0326.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Parce que détruire c’est bon
  2. sonnet 010
  3. Maos, ces dingues
  4. sonnet 220
  5. sonnet 288
  6. Toujours une vie devant soi
  7. Les chats persans
  8. Around the world, around...
  9. Tous à Fiac (plutôt qu’à la FIAC)
  10. sonnet 309




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 366

sonnet 366

plinous, le dimanche 17 février 2013.

On dira que c’est l’outro, pour les années bissex
Ça outrepasse toujours chez moi, et du silex
Affûté comme Ariane à la tête dure
Pour les confins des sphères il faut de l’envergure

La rance cocue je l’ai pas flinguée
Mais y a plus guère que plinous dans le sonnet
À force de l’énoncer je suis devenu le poète
J’ai dépassé Shakespeare, check Google prof de lettres

Oh oui j’ai tout niqué comme dit le gangster
Le tour de la forme est fait, je veux voir d’autres univers
Et si j’y vais, bien sûr, nouvelles conquêtes
Elle est bien raide encore, et toujours prête

Il m’a fallu vingt ans, et puis ?
Tu vois bien le résultat, Vendredi