0328.jpg plinous.org



Le random tour
  1. L’éducation d’un malfrat
  2. sonnet 047
  3. Tout est dans La Correspondance (IV)
  4. Refusé 04 : Télévision
  5. L’hiver vient
  6. sonnet 303
  7. sonnet 153
  8. Blogobouler’s blues
  9. sonnet 299
  10. sonnet 045




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 352

sonnet 352

plinous, le dimanche 17 février 2013.

Et nus dans la voiture, dépassé quarante ans
- quatre-vingts à nous deux appuieraient les enfants
Sans souci de défier la maison poulaga
La société Vinci ou les Ayatollahs
On attend le soleil qui point dessus les toits
Ton sourire me déborde, la grosse montée d’émoi

Rien qui stationne à notre étage, le dernier
De cette hélice béton, Hugo babelisé
Un "parking des anges", déchet dans la mémoire
Magnifiquement actualisé dans cette histoire
Soirée regards sourire, alcool pour l’abandon
Puis l’échappée sauvage, rire, chaos, fusion

Je te recouvre, sors de la bulle, croissants ?
En bas des marchands crient, le monde est surprenant