0194.jpg plinous.org



Le random tour
  1. G.L.O.R.I.A.
  2. sonnet 069
  3. sonnet 187
  4. sonnet 004
  5. sonnet 196
  6. Les confessions : Jean-Jacques se la raconte
  7. Pas trop choir
  8. De l’opéra dans mon roman
  9. Aurélia ou l’autoportrait en délire
  10. sonnet 206




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 327

sonnet 327

plinous, le jeudi 9 août 2012.

Quand Daniel entendit les crissements de pneus
De la 208 bleu pétrole tunée, son sang
Ne fit qu’un tour. Il avait prévenu. Remington
870 en main, il s’avança dans l’impasse
En direction de la masure des mongols

Quand il pénétra dans la cuisine, le père
Et la mère étaient attablés. "Mongol junior
Descends !" cria-t-il. Le jeune taré se pointa
Mi-colère mi-stupeur, bête lorsqu’il vit le canon
Du fusil sur la tempe de sa mère en pleurs

"Écoute moins bien gros mongol" lui dit Daniel
"Si tu t’avises encore une fois d’entrer en trombe
Dans cette impasse, je répands ta mère sur les murs
As-tu bien compris ?" "J’ai compris" répondit l’autre