0437.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Le temps des Perceau
  2. Mépris et grâce
  3. sonnet 174
  4. Jesse, grand cinéma
  5. Le pipeline de Bassorah
  6. Un souffle des profondeurs
  7. Pas de ton clan, pas de ta race
  8. sonnet 129
  9. sonnet 105
  10. sonnet 202




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 264

sonnet 264

plinous, le dimanche 4 avril 2010.

Je suis un être de haine (et d’inquiétude :
Ajout tardif), le moteur carbure à la rage
Turbo injectée, deux doigts au fond des orbites
De la chef de projet. On peut le prendre mal

Dit l’ancien carabin. Certes, répond la bête
Mais ça me fait du bien. Je veux encore polir
Le buste de la commandeure à la ponceuse
Et découper ses bras avec un couteau suisse

Je veux… Mayday ! Mayday ! Merci. TDSI
Ô la belle éruption ! Apollon qui éjecte
Sa matière coronale, comme un pet de stress

Francetélécomien. C’est la simple détresse
Du salarié gazeux, épiphénoménale
Puisque tout nous dépasse au fond je suis gentil