0803.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Un poème aujourd’hui
  2. Le pouvoir du chien
  3. Trombinocope historique du SE
  4. sonnet 053
  5. Connais-tu Saint-Simon (le mémorialiste) ?
  6. Mais si on savait !
  7. Malheureux les aveugles
  8. sonnet 238
  9. Le contrat
  10. pusher




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 238

sonnet 238

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

Je passe huit heures par jours dans un lieu étrange
Qui tient de la cage aux folles et du palais florentin
Le sud a son ardoise, plus noire que celle d’Angers
Je paie, serre les fesses et affûte le sonnet

Argos indique un point, entre le Capitole
Et le promontoire tarpéien

Zaza est très méchante sous son postiche de chef
On l’appelle Mortimer mais c’est un psychopathe
Plus vicieux qu’un Haddock en manque
Et tout aussi crédible en tant que capitaine

À tout miser sur les concours de circonstances
On se retrouve en short lorsque les circonstances
Ne sont plus aux concours. Et dans cette détresse
On oublie la baleine, pour chercher quelque bouc